13/10/2008

. .
(feue)
POSTE PONOTE

Un peu d'histoire sur le cachet Gros Chiffres

Ce cachet a pour fonction d'oblitérer le timbre-poste pour qu'il ne soit plus réutilisable. Des années 1850 à 1876 en France, ce cachet donne une oblitération en forme de losange composé d'un grand nombre de points noirs.

À partir de 1852, l'administration met en service des cachets oblitérants ou chaque bureau de poste est repéré par un code numérique constitué de petits chiffres. Sur lettre, ce cachet est toujours accompagné d'un cachet dateur qui est supposé faire apparaitre la date d'envoi de façon lisible.

Quelques années plus tard, en 1862, constatant le peu de lisibilité de ce type de cachet, elle décide de changer de typographie et de passer à un autre type : l'oblitération par losange gros chiffre.

Elle établit une nomenclature qui est mise en service en décembre 1862. La première partie démarre à 1 pour Abbeville jusqu'à 4361 pour Zévaco ).

En 1876, le timbre à date finit par faire office de cachet d'oblitération à partir de mars, mettant fin à l'usage courant de ce type d'oblitération.

Créations et modifications de bureaux

La nomenclature initiale de 1862 contenait 4361 numéros de bureaux. Entre 1862 et 1876, la nomenclature a évolué de 4362 à 4999 dans une première phase. Ensuite la nomenclature a repris au delà de 6000, jusqu'à 6448 ensuite (les numéros commençant par 5000 étant affectés à l'Algérie et aux bureaux à l'étranger). Il faut également intégrer des reprises des numéros inutilisés en raison du rattachement de l'Alsace Lorraine à la France.
Environ 1200 bureaux ont donc été créés entre 1862 et 1876.

.
Le PUY NOTRE DAME avait le n° 6063
.

+++++

LA FLAMME POSTALE PONOTE

Les flammes postales sont apparues à la fin du 19ème siècle, avec l'oblitération mécanique. Le fait qu'une machine assure l'oblitération du courrier permit d'étendre la surface d'impression... Dont l'aspect premier fut celui d'un drapeau... D'où le nom qui s'ensuivit, hérité du passé où les drapeaux étaient des (ori)flammes...

Par la suite, ce simple motif de base qui survit encore (voir ci-dessous) fut de plus en plus remplacé par un jeu d'informations (textes et / ou dessins), d'ordre local (au sujet de la ville ou sa région, ou d'un événement qui y a lieu), ou d'ordre général (voir par exemple la flamme de 1978 consacrée à l'usage, alors nouveau, du code postal).
.
M. Civrais, maire du Puy Notre Dame, fait l'acquisition, en 1951, d'une flamme publicitaire pour les P.T.T. ainsi qu'une machine à oblitérer.
.
PUY NOTRE DAME
EGLISE 13è SIECLE
SES COTEAUX
SES VINS
.
.
transformée plus tard avec l'additif :
Ses Champignons
en un graphisme plus séduisant.
. .
++++

Fantaisie ponote La Chaleur du tuffeau.... la beauté de l'ardoise.

.


La Poste ferme le 1er janvier dans trois communes du Montreuillais

(Courrier de l'Ouest Angers, 27/08/2008)

Les bureaux de postes des communes du Coudray-Macouard, de Brézé et du Puy-Notre-Dame vont disparaître au 1er janvier 2009. La présence postale demeurera cependant au sein de la mairie ou chez un commerçant. La Poste de Montreuil-Bellay deviendra l'unique bureau de Poste du canton.
.


4 commentaires:

  1. Anonyme15:26

    Peut-être plus de POSTE en 2009 si la Commune ne mobilise pas pour la maintenir. (En suspend depuis 2007!)

    RépondreSupprimer
  2. Roberto16:46

    a-t-on vraiment besoin d'une poste au Puy ? y a-t-il une fréquence telle qu'elle mobilise une personne à temps complet ? là est la question. c'est évidemment toujours dommageable... il y a peut-être un compromis avec une permanence en demi-temps ou autres ? nos chers élus ont du, je l'espère, s'entretenir avec les responsables de la poste ?

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme13:40

    bien de parler ainsi de la poste au Puy

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme15:43

    je suis étonné par cette information qui m'a incité à regarder ce site.je regarderai maintenant parce que c'est sympa, étonnant et l'on apprend beaucoup de chose sur notre village.

    RépondreSupprimer