03/05/2010

.
.
LE PUY-EN-ANJOU
et
BRUZEN de la MARTINIERE
.

Antoine-Augustin Bruzen de la Martinière * né à Dieppe (1683) eut une vie pleine de rebondissements aux services de princes étrangers. A 25 ans, ce jeune homme, instruit et curieux, se trouve, grâce à son oncle, au service du duc de Meckelbourg (mer Baltique) et s'applique à développer l'histoire de peuplades qui habitaient ces lieux (Vandales, Hérules...). Sa curiosité plut au souverain le poussant à continuer ses recherches sur la géographie du Moyen-Âge. Dix ans plus tard, de part ses relations, le duc de Parme (Italie) l'accueille, attiré par son érudition ; Bruzen, sous son hospice, s'en ira en Hollande où les gens importants se feront un plaisir de le recevoir séduits par son savoir et son aura. Pendant ce temps, il travaillera sans cesse à son Grand Dictionnaire.

Le Duc de Parme le recommande à la Cour d'Espagne afin qu'il continue ses recherches multiples. C'est alors qu'il dédie son dictionnaire à Philippe V, roi d'Espagne, portant lui même le titre de géographe du roi. Cet ouvrage est une sélection de villes pour lesquelles il porte un intérêt particulier. A l'intérieur se trouve étonnamment le Puy-Notre-Dame appelée aussi Puy-en-Anjou.


1736

Voici la page consacrée au Puy-Notre-Dame

"Il n'y a rien de remarquable dans cette petite ville..."

Bruzen entrera plus tard au service du Roi des deux Siciles et sera son secrétaire particulier. Il meurt à la Haye à 67 ans. Histoire magnifique d'un homme inconnu de la majorité qui mit en valeur quelque part notre village.

.

1 commentaire:

  1. un originaire du Puy de Metz15:16

    magnifique pour le Puy.

    RépondreSupprimer